Cette section regroupe des prises de vue issues d’expositions sur le thème de l’archéozoologie ou, plus largement, des relations entre l’homme et l’animal. Les photographies mises à votre disposition ici nous ont été fournies par leurs responsables et sont accompagnées d’un texte de présentation rappelant les dates et le thème de ces manifestations. Au-delà de mettre en valeur ces expositions, l’idée est d’en conserver la mémoire.
Nous invitons les musées, muséums ou toute autre institution susceptible de réaliser des expositions de ce type à nous contacter pour déposer ici une présentation et quelques bons clichés. À noter que dans le cadre de ces expositions, nous donnerons généralement notre autorisation pour une utilisation des ressources de type « squelettes » proposées dans l’Archéozoothèque.

Bougon 2011

Bougon 2011

17 photos

Pourquoi j’ai mangé mon chien ? Une archéologie des animaux
Musée des Tumulus de Bougon (Deux-Sèvres, France)
Du 6 mai au 31 décembre 2011

Les rapports entretenus par les sociétés humaines avec leur environnement sont au cœur des préoccupations actuelles. Pourtant, l’éloignement de la plus grande partie de la population du milieu naturel engendre une méconnaissance des multiples formes de vie qui nous entourent et qui ont été le souci permanent de ceux qui nous ont précédés pendant des millénaires. Il n’est pas de sociétés humaines sans animaux. Pour toutes, ils sont ressources alimentaires ou matérielles, apportent leur force. Ils sont parfois nuisibles, voire dangereux ou, au contraire, indifférents ou familiers. Mais leur présence n’est pas seulement charnelle : quelle société au monde n’a pas ses animaux de légendes, ces bêtes-noires ou ces bêtes à bon-dieu ? Ils sont présents dans les superstitions, dans l’au-delà, dans les religions et même leur exclusion des croyances leur donne un statut par rapport au divin. « Pourquoi j’ai mangé mon chien ? » aborde de façon inédite cette longue relation qui unit l’homme à l’animal de la Préhistoire à notre époque. Grâce aux travaux des archéozoologues, on découvre combien les animaux tenaient une place importante dans la vie quotidienne des hommes.

Henri-Lecoq 2012

Henri-Lecoq 2012

8 photos

Animaux domestiques. L’empreinte de l’homme sur l’animal
Muséum Henri-Lecoq (Clermont-Ferrand, France)
Du 28 juin 2012 au 5 mai 2013

Les animaux domestiques sont indissociables de l'histoire humaine depuis plusieurs millénaires. Symboles forts de l'appropriation du sauvage par l'Homme, ils ont fini par intégrer sa vie quotidienne dans beaucoup de ses composantes. Charnière entre Nature et Culture, l'animal domestique est source de questionnements… Quand, pourquoi et comment l'Homme a t-il domestiqué des animaux au crépuscule de la Préhistoire ? Quels sont les outils à la disposition du scientifique pour construire des hypothèses quant à cette domestication ? Quelle utilité d'avoir des animaux domestiques, au passé comme au présent ? Comment et pourquoi l'Homme crée-t-il de nouvelles races ? Quelles pratiques d'élevage ? L'Auvergne est-elle dépositaire d'un patrimoine méconnu en terme de races animales ? L'animal domestique, c'est aussi un élément majeur de l'environnement. Quel est et quel fût son impact sur la biodiversité et les milieux naturels ?
Nous découvrirons par la suite que les nouveaux modes de vie, plus proches de l'animal, ont durablement influencé la santé humaine. Au delà des animaux que nous connaissons bien, tels le chien, la vache, la chèvre, le mouton ou le cochon, peut-être sommes nous moins familiers de certaines espèces comme le Bombyx du mûrier ou le Faisan doré. Un simple voyage temporel nous permettra de découvrir la place des animaux domestiques chez les arvernes, l'Auvergne au temps des Gaules.
Exposition résolument ludique et visuelle, n'hésitant pas à faire appel aux nouvelles technologies, elle réserve également aux enfants un espace qui leur est spécialement dédié.

0 commentaire

Ajouter un commentaire

CAPTCHA Image