L’archéomalacologie : présentation générale

Les mollusques ont de tout temps été exploités par les sociétés humaines comme ressource alimentaire et comme matière première. Parmi la grande variété d’espèces (plus de 100 000) marines, fluviatiles (dulçaquicoles) et terrestres qui composent cet embranchement, celles qui possèdent un squelette externe ou interne sont susceptibles de laisser des vestiges pérennes et tangibles pour l’archéologie. C’est le cas de la plupart des gastéropodes (ex. bigorneaux), bivalves (ex. palourde), scaphopodes (ex. dentale) et polyplacophores (ex. chitons), communément appelés coquillages, mais aussi de certains céphalopodes (ex. seiche).

Lire la suite

Mollusques exploités par les sociétés précolombiennes en Caraïbe insulaire

Site du Diamant, Martinique : occupation villageoise Céramique Saladoïde tardive (- 400/700 ap. J.-C.)

Un nombre croissant de sites et d’assemblages témoignent des multiples rôles joués par les mollusques chez les sociétés précolombiennes amérindiennes des Antilles, entre 5000 BC et le XVe siècle de notre ère (périodes précéramique et céramique). Ils ont été utilisés à la fois comme ressource alimentaire, matière première, supports symboliques

Lire la suite

Exploitation des mollusques dans les sites pré-Néolithiques et Néolithiques corses et chypriotes

Dans les communautés pré-Néolithiques puis Néolithiques méditerranéennes, les mollusques ont souvent joué un rôle secondaire mais demeurent de bons indicateurs de pratiques et comportements socio-économiques et d’identités culturelles.

Lire la suite