L’archéomalacologie : présentation générale
<strong>Du site à l’étude ...</strong> <ul> <ol>Stratigraphie archéologique composée essentiellement de coquilles (site néolithique de Suwayh I, Sultanat d’Oman) [© C. Martin]</ol> <ol>Échantillon de matériel malacofaunique archéologique (site précolombien de Baie Orientale, île de Saint-Martin, Antilles françaises) [© N. Serrand]</ol> <ol>Résidu de tamisage en cours de tri (site précolombien des Salines, île de Martinique, Antilles françaises) [© N. Serrand]</ol> <ol>Décompte, identification et mesure du matériel [© N. Serrand]</ol></ul>

L’archéomalacologie : présentation générale

Les mollusques ont de tout temps été exploités par les sociétés humaines comme ressource alimentaire et comme matière première. Parmi la grande variété d’espèces (plus de 100 000) marines, fluviatiles (dulçaquicoles) et terrestres qui composent cet embranchement, celles qui possèdent un squelette externe ou interne sont susceptibles de laisser des vestiges pérennes et tangibles pour l’archéologie. C’est le cas de la plupart des gastéropodes (ex. bigorneaux), bivalves (ex. palourde), scaphopodes (ex. dentale) et polyplacophores (ex. chitons), communément appelés coquillages, mais aussi de certains céphalopodes (ex. seiche).

Continuer la lecture
Mollusques exploités par les sociétés précolombiennes en Caraïbe insulaire
<strong>Site du Diamant, Martinique : occupation villageoise, Céramique Saladoïde tardive (- 400/700 ap. J.-C.)</strong>. L’occupation constante, sans doute villageoise, était vraisemblablement bien implantée dans l’espace environnant et toutes les ressources ont été exploitées. Parmi les mollusques, Donax denticulatus, aisément accessible dans la zone de battement des vagues, au pied du site, est ciblée mais de nombreux autres taxons (<em>Cittarium pica</em>, <em>Strombus gigas</em>, <em>Tivela mactroides</em>, <em>Anadara notabilis</em>, <em>Lucina pectinata</em>, <em>Pleurodontes terrestres</em>, etc.) sont exploités de manière équilibrée. Ils ont été collectés dans des milieux variés s’échelonnant depuis le large jusqu’aux pentes des mornes derrière le site. Plus d’une centaine d’espèces, provenant de ces milieux variés complète le spectre. [© N. Serrand]

Mollusques exploités par les sociétés précolombiennes en Caraïbe insulaire

Un nombre croissant de sites et d’assemblages témoignent des multiples rôles joués par les mollusques chez les sociétés précolombiennes amérindiennes des Antilles, entre 5000 BC et le XVe siècle de notre ère (périodes précéramique et céramique). Ils ont été utilisés à la fois comme ressource alimentaire, matière première, supports symboliques et éléments d’échanges 123.

(suite…)

Continuer la lecture
Exploitation des mollusques dans les sites pré-Néolithiques et Néolithiques corses et chypriotes
<srtong>Shillourokambos, Chypre : site Précéramique ancien Néolithique (fin 9<sup>e</sup>-8<sup>e</sup> mill. cal. B.C.) . Exemples de coquillages ramassés morts et percés :</strong> 1 - <em>Nassarius Gibbosulus</em> ; 2 - <em>Bursa scrobilator</em> ; 3 - <em>Hexaplex trunculus</em> ; 4 - <em>Natica hebraea</em>. [© N. Serrand]

Exploitation des mollusques dans les sites pré-Néolithiques et Néolithiques corses et chypriotes

Dans les communautés pré-Néolithiques puis Néolithiques méditerranéennes, les mollusques ont souvent joué un rôle secondaire mais demeurent de bons indicateurs de pratiques et comportements socio-économiques et d’identités culturelles.

(suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu